Méfaits associés aux opioïdes et aux stimulants au Canada Published: (juin 2021)

Cliquez les boutons ci-dessous pour voir les notes techniques pour chaque source de données.

Sur cette page

Définitions

  • Décès apparemment lié à une intoxication aux opioïdes : Un décès causé par intoxication (empoisonnement) ou la toxicité d'une substance consommée, lorsqu'une ou plusieurs des substances en cause(s) sont des opioïdes, peu importe la façon dont elles ont été obtenues (p. ex. illégalement ou sur ordonnance). D’autres substances peuvent également être impliquées.
  • Décès apparemment lié à une intoxication aux stimulants : Un décès causé par intoxication (empoisonnement) ou la toxicité d’une substance consommée, lorsqu’une ou plusieurs des substances en cause(s) sont des stimulants, peu importe la façon dont elles ont été obtenues (p.ex. illégalement ou sur ordonnance). D’autres substances peuvent également être impliquées.
  • Enquête en cours : Les coroners et médecins légistes poursuivent la collecte d’information pour déterminer comment et pourquoi le décès est survenu. Les données sur les enquêtes en cours sont considérées comme préliminaires et susceptibles de changer.
  • Enquête complétée : Les coroners et médecins légistes ont collecté toute l’information disponible sur comment et pourquoi le décès est survenu. Le temps requis pour compléter une enquête et les procédures administratives qui s’y rattachent varie d’un cas à l’autre et peut aller d’approximativement trois à vingt-quatre mois.
  • Mode de décès - Accident : Mode de décès non intentionnel établi par le coroner ou le médecin légiste suite à une enquête complétée. Cette catégorie comprend aussi les décès faisant l'objet d'une enquête en cours dont le mode présumé était non intentionnel ou n'avait pas encore été établi au moment de la soumission des données.
  • Mode de décès - Suicide : Mode de décès établi suite à une enquête complète dans laquelle le coroner ou le médecin légiste a conclu que les opioïdes ou les stimulants ont été consommés avec l'intention de mourir. Cette catégorie comprend aussi les décès faisant l'objet d'une enquête en cours dont le mode présumé était le suicide au moment de la soumission des données.
  • Mode de décès - Indéterminé : Décès ayant fait l'objet d'une enquête complète dont le mode spécifique de décès (p. ex. accident, suicide) n'a pu être établi compte tenu de l'information disponible ou concurrente. Pour ce mode de décès, les provinces et territoires déclarent uniquement les décès avec enquêtes complétées à l’exception de la Colombie-Britannique qui inclut également les décès avec enquêtes en cours.
  • Origine des opioïdes – Pharmaceutique : Décès avec enquêtes complétées pour lesquelles tous les opioïdes ayant directement contribués au décès ont été manufacturés par une compagnie pharmaceutique et approuvés pour utilisation médicale chez les humains. Une origine pharmaceutique n’indique pas la manière dont les opioïdes ont été obtenus (ex. prescription personnelle ou un autre moyen).
  • Origine des opioïdes – Non-pharmaceutique : Décès avec enquêtes complétées où tous les opioïdes ayant directement contribués au décès n’ont pas été manufacturés par une compagnie pharmaceutique ou n’ont pas été approuvés pour utilisation médicale chez les humains.
  • Origine des opioïdes – Les deux (pharmaceutique et non-pharmaceutique) : Décès avec enquêtes complétées où les opioïdes ayant directement contribués au décès étaient une combinaison d’opioïdes d’origine pharmaceutique et non-pharmaceutique, sans opioïdes d’origine indéterminée.
  • Origine des opioïdes – Indéterminée : Décès avec enquêtes complétées où il était impossible de déterminer l’origine pharmaceutique ou non-pharmaceutique d’un ou plusieurs opioïdes ayant directement contribué au décès.

Comment les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes et aux stimulants sont comptés

Les nombres ou les données au niveau de l’enregistrement sont fournis par les provinces et les territoires qui colligent les données depuis les cabinets de leurs coroners en chef ou médecins légistes en chef. Les taux bruts et ajustés selon l’âge sont calculés à partir des données sur la population les plus récentes de Statistique Canada. Les taux ajustés selon l’âge utilisent la population canadienne de 2016 comme référence et la méthode de standardisation directe a été utilisée.

  • Taux bruts : résument la situation à l’intérieur d’une région à un certain moment dans le temps et n’ont pas été ajustés selon les différences dans la distribution des groupes d’âge d’une province ou d’un territoire (ex. (nombre de décès / population) x 100 000).
  • Taux ajustés selon l’âge : ont été ajustés selon les différences dans la distribution des groupes d’âge d’une province ou d’un territoire en utilisant la population canadienne de 2016 comme référence. Ces taux assument que toutes les régions ont la même distribution des groupes d’âge et sont utiles pour faire des comparaisons entre les régions et à travers le temps.

Les données fournies par les provinces et les territoires peuvent comprendre les décès :

  • ayant fait l'objet d'une enquête complétée ou faisant l'objet d'une enquête en cours;
  • pour lesquels le mode de décès est classé comme étant un accident, un suicide ou indéterminé.

Les données n'incluent pas les décès qui ont été causés par :

  • les conséquences médicales d'une consommation prolongée ou excessive de substances (p. ex. la cirrhose alcoolique);
  • l'aide médicale à mourir;
  • un traumatisme où la consommation d'une ou plusieurs substances a joué un rôle dans le décès, mais n'était pas directement en cause;
  • un homicide.

Toutefois, certaines différences subsistent entre les provinces et territoires quant au type de données déclarées et aux périodes pour lesquelles des données sont disponibles (voir le tableau A).

Limites des données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes et/ou aux stimulants

Les données présentées doivent être interprétées avec prudence.

  • Cette mise à jour repose sur les données soumises à l'Agence de la santé publique du Canada au plus tard le . Les données nouvelles ou révisées déclarées après cette date seront incluses dans les prochaines mises à jour.
  • Les données publiées par les provinces et les territoires peuvent différer en raison de la disponibilité des données, de leurs mises à jour et des différences quant au type de données déclarées (p. ex. les modes de décès), l'utilisation de différents groupes d'âge ou de différentes périodes et/ou les estimations de population utilisées dans les calculs, etc.
  • Certaines données sont tirées d'enquêtes en cours menées par des coroners et des médecins légistes, et sont donc considérées comme préliminaires et sujettes à changement. La durée d'une enquête et des processus administratifs qui y sont liés dépend des cas et se situe environ entre trois et vingt-quatre mois.
  • Cette mise à jour repose sur des données qui ne précisent pas comment les opioïdes ou les stimulants ont été obtenues (illégalement ou sur ordonnance); le niveau de toxicité peut varier selon l'opioïde (substances impliquées, concentration et dose).
  • Les différences entre les provinces et territoires quant aux processus d'enquête sur les décès, aux méthodes de classification des décès, aux tests toxicologiques et aux modes de décès déclarés peuvent avoir une incidence sur l'interprétation et la comparabilité des données dans le temps ou entre les provinces et territoires présentées dans cette mise à jour.
  • Les données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes et aux stimulants ne sont pas mutuellement exclusives. Une grande proportion des décès impliquant un stimulant impliquait également un opioïde. Le total sera une surestimation du fardeau réel des opioïdes et des stimulants.
  • Les taux nationaux de décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes de 2020 exclus le Manitoba.
  • Les totaux par trimestre du Canada peuvent ne pas correspondre aux totaux par année, en raison du masquage de données pour certaines provinces et territoires avec des faibles nombres de décès.
  • Les données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux stimulants ne sont disponibles que pour quatre à six provinces et territoires selon l’année. Ainsi, aucun nombres ou taux nationaux sont présentés dans cette mise à jour. Veuillez vous référer au tableau A pour plus de détails.

Notes pour les données provinciales et territoriales

En raison des différences dans l’identification et la notification des cas, les comparaisons dans le temps ainsi qu’entre les provinces et territoires doivent être interprétées avec prudence.

Notes générales

  1. Les données soumises par chaque province et territoire ne précisaient pas toutes le mode de décès (accident, suicide, indéterminé) ou l’avancement de l’enquête (en cours ou complétée); voir le Tableau A pour obtenir plus de détails.
  2. Les données présentées sont mises à jour chaque trimestre en fonction des résultats des enquêtes complétées.
  3. Les taux des provinces et territoires relativement peu peuplés peuvent fluctuer considérablement sous l'effet de variations, même légères, du nombre de décès.
  4. Les données de la Colombie Britannique pour 2016 et 2017 incluent les décès avec enquêtes complétées seulement. Les nombres totaux de la Colombie-Britannique pour 2018, 2019 et 2020 incluent les décès liés à toutes les drogues illicites, y compris, mais ne se limitant pas aux opioïdes et aux stimulants utilisées seules ou en combinaison avec d’autres médicaments prescrits ou détournés pour lesquels les enquêtes sont en cours.
  5. Les données du Québec pour 2016, 2017 et 2018 incluent seulement les décès dont les enquêtes sont complétées; les enquêtes étaient toujours en cours 2 % en 2018. Les données du Québec disponibles pour 2019 et 2020 incluent les décès non intentionnels qui sont liés à toutes les drogues illicites, et ne sont pas limitées aux opioïdes et aux stimulants, dont les enquêtes sont en cours. Les données préliminaires sur les intoxications liées à une substance et pour lesquels les informations toxicologiques étaient disponibles révèlent que 47 % des décès entre janvier 2019 et décembre 2020 incluent un opioïde.
  6. Les données du Yukon incluent uniquement les décès avec enquêtes complétées. Un décès apparemment lié à une intoxication aux opioïdes s'est produit en 2018 dans une autre province ou un autre territoire à la suite d'une surdose au Yukon. Ce décès est inclus dans les données de la province où le décès est survenu et n'est pas rapporté dans les données du Yukon.
  7. Les données de l’Île-du-Prince-Édouard incluent les décès seulement lorsque les enquêtes sont complétées. Seules les données annuelles étaient disponibles pour 2016; les données par trimestre n’étaient pas disponibles au moment de cette publication.
  8. Depuis le 1er mai 2017, en Ontario, les données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes ont été recueillies par le Bureau du coroner en chef à l'aide d'un outil amélioré de collecte de données. Précédemment, la collecte se faisait au moyen d’un outil différent.
  9. Pour Terre-Neuve et Labrador, les données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes entre janvier 2016 et décembre 2019 étaient basés sur la détection d’opioïdes tel qu’indiqué sur le rapport toxicologique. Depuis 2020, les données comprennent les décès où des opioïdes ont directement contribué au décès.
  10. Les données du Nunavut ne sont pas incluses dans les nombres ou pourcentages de cette mise à jour.
  11. Les données du Manitoba d’octobre 2019 à décembre 2020 n’étaient pas disponibles au moment de la mise à jour.

Mode de décès

  1. Le mode de décès est établi par le coroner ou le médecin légiste pendant ou après une enquête. Les données dans cette mise à jour incluent les décès accidentels, les suicides et les décès indéterminés.
  2. Les données sur les suicides n’étaient pas disponibles pour l’Alberta (2018 à 2020), l’Île-du-Prince-Édouard et le Nunavut.

Sexe et groupe d’âge

  1. Dans la plupart des provinces et des territoires, les données sur le sexe des individus étaient basées sur des caractéristiques biologiques ou la documentation légale.
  2. Les données sur les décès pour lesquelles le sexe était classé comme « autre » ont été exclues des analyses par sexe, mais ont été incluses dans les analyses globales.
  3. Les pourcentages ayant été arrondis, le total peut ne pas correspondre à 100 %.
  4. En Ontario, de janvier 2016 à avril 2017, les données sur le sexe de l'individu reflètent le sexe attribué à la naissance ou sont fondées sur des caractéristiques biologiques au moment du décès. À compter de mai 2017, l'identité perçue ou projetée de l'individu a été rapportée.
  5. L’Alberta utilise les données sur le sexe des individus en fonction de la décision du médecin légiste qui repose majoritairement sur les caractéristiques biologiques. Dans une faible proportion des cas où il était connu que l’individu s’identifiait à un genre différent que son sexe biologique, le médecin légiste pouvait rapporter le genre.
  6. Les données sur les décès pour lesquelles le groupe d’âge était classé comme « inconnu » ont été exclues des analyses par groupe d’âge, mais ont été incluses dans les analyses globales.

Fentanyl, analogues du fentanyl et opioïdes non apparentés au fentanyl

  1. Veuillez vous référer au tableau B pour plus d’information sur les opioïdes.
  2. Avant 2018, les pourcentages impliquant du fentanyl et/ou des analogues du fentanyl représentaient une seule catégorie . Pour les données de 2018 à 2020, certaines provinces et territoires n’ont pas déclaré d’informations sur les analogues du fentanyl ou avaient besoin d’informations additionnelles pour différencier le fentanyl des analogues du fentanyl jusqu’à ce que les enquêtes soient complétées. Ainsi, les décès impliquant des analogues du fentanyl peuvent être inclus dans le pourcentage du fentanyl pour certaines juridictions.
  3. La somme des pourcentages selon le type d’opioïdes peut être supérieure à 100 % étant donné qu’un même décès peut impliquer plus d’un type d’opioïdes.
  4. Les tendances observées des décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes impliquant du fentanyl ou des analogues du fentanyl doivent être interprétées avec prudence jusqu'à ce que des données supplémentaires soient disponibles. De plus, les modifications apportées aux tests toxicologiques au cours de la période considérée peuvent affecter les tendances observées.
  5. Compte tenu des différences dans les méthodes de classification des décès des provinces et territoires, l'expression « substances impliquées dans le décès » inclut les décès pour lesquels la substance a été détectée ou a directement contribué à la mort, ou les deux. Les substances peuvent être détectées via des tests toxicologiques et peuvent ou non avoir directement contribué au décès. La contribution directe au décès est définie par l’enquête du coroner ou du médecin légiste.
  6. Les données du Québec disponibles pour 2019 et 2020 sur les décès liés à la consommation de drogues dont les résultats d’analyses toxicologiques étaient disponibles avec détection du fentanyl (ou des analogues du fentanyl) servent ici à estimer les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes impliquant le fentanyl ou les analogues du fentanyl, parmi les décès avec détection d’opioïdes.
  7. Pour l'Alberta et l’Ontario, seules les données sur les décès ayant fait l’objet d’enquête complète et pour lesquelles des informations toxicologiques pertinentes étaient disponibles ont été incluses dans les pourcentages pour le fentanyl ou les analogues du fentanyl.

Origine des opioïdes

  1. L’origine des opioïdes indique si les opioïdes qui ont directement contribués au décès étaient pharmaceutiques, non-pharmaceutiques, les deux ou indéterminés.
  2. Les données sur l’origine étaient seulement disponibles pour les décès avec enquêtes complétées à partir de 2018 pour sept à huit provinces et territoires selon l’année. Les enquêtes complétées représentaient 96 % des enquêtes pour décès apparemment liés aux opioïdes pour ces provinces/territoires pour cette période; voir le tableau A pour obtenir plus de détails.
  3. Les données sommaires et les tendances observées des décès liés aux opioïdes selon l’origine devraient être interprétées avec prudence jusqu'à ce que des données supplémentaires soient disponibles.
  4. L’origine est basée sur les rapports toxicologiques ainsi que les preuves présentes sur le lieu du décès. L’origine ne permet pas de déterminer comment les substances ont été préparées, leur apparence, ou comment elles ont été étiquetées et vendues. L’origine ne doit pas être utilisée pour déduire le moment ou le mode de consommation.
  5. Les opioïdes pharmaceutiques comprennent également les opioïdes approuvés pour utilisation médicale chez les humains dans d’autres pays, mais pas nécessairement au Canada.
  6. Dans le cadre de la catégorisation par origine, les décès impliquant du fentanyl sont catégorisés comme « suspectées non-pharmaceutiques » lorsque (1) il y a absence d’un timbre, d’une fiole ou toute autre formule pharmaceutique sur les lieux du décès, ou (2) aucune évidence d’une prescription. Ces décès sont regroupés avec les décès impliquant d’autres opioïdes non-pharmaceutiques.
  7. La catégorisation des opioïdes par origine devrait être considérée approximative puisqu’elle est estimée à partir de l’information disponible.
  8. L’origine est basée uniquement sur les opioïdes ayant directement contribué au décès et ne devrait pas être utilisée comme une indication d’une utilisation antérieure d’opioïdes d’une même ou différente origine.
  9. La Colombie-Britannique déclare seulement les décès liés à la toxicité des opioïdes impliquant des opioïdes illicites, ce qui peut expliquer la haute proportion d’opioïdes d’origine non-pharmaceutique. Pour cette raison, les données sur l’origine de la Colombie-Britannique ont été exclues des proportions nationales.

Cocaïne, méthamphétamines et autres stimulants

  1. Veuillez vous référer au tableau B pour plus d’information sur les stimulants.
  2. L’amphétamine est un métabolite connu de la méthamphétamine, mais peut également être consommée séparément et contribué à un décès par intoxication. Les décès où des amphétamines (sans méthamphétamine) ont directement contribué au décès sont déclarés sous « autres stimulants ». Dans les cas où la méthamphétamine et l’amphétamine ont été consommé séparément et ont directement contribué au décès, ce décès est déclaré sous méthamphétamine et autres stimulants.
  3. Les données sur les décès apparemment liés à une intoxication aux stimulants étaient disponibles pour quatre à six provinces et territoires, de 2018 à 2020.
  4. La somme des pourcentages selon le type de stimulants peut être supérieure à 100 % étant donné qu’un même décès peut impliquer plus d’un type de stimulants.
  5. Pour l'Ontario, seules les données sur les décès ayant fait l’objet d’enquête complète et pour lesquelles des informations toxicologiques pertinentes étaient disponibles ont été incluses dans les pourcentages pour la cocaïne, la méthamphétamine et les autres stimulants.
  6. Les données du Québec de la catégorie « autres stimulants » comprennent les décès impliquant de la méthamphétamine.
  7. Pour l’Alberta, seuls les décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes dont les enquêtes sont complétées ont été inclus dans le numérateur pour les pourcentages de décès impliquant des stimulants. Ainsi, ces valeurs peuvent changer lorsque davantage d’enquêtes seront complétées.

Autres substances psychoactives

  1. Veuillez vous référer au tableau B pour plus d’information sur les autres substances psychoactives.
  2. Les pourcentages à l’échelle nationale de décès apparemment liés une intoxication aux opioïdes impliquant des substances non opioïdes n’incluent pas les données du Nunavut, puisque ces données ne sont pas disponibles.
  3. Pour l'Alberta, seules les données sur les décès avec enquêtes complétées dont les substances spécifiques causant le décès figuraient sur le certificat de décès étaient incluses dans les pourcentages de décès accidentels apparemment liés à une intoxication aux opioïdes impliquant des substances non opioïdes.
  4. Pour l'Ontario, seules les données sur les décès ayant fait l’objet d’enquête complétée et pour lesquelles des informations toxicologiques pertinentes étaient disponibles ont été incluses dans les pourcentages des décès accidentels apparemment liés à la consommation d’opioïdes impliquant des substances non opioïdes. Les données de l'Ontario sur les substances non opioïdes entre janvier 2016 et avril 2017 étaient basées sur leur détection et n'incluaient pas l'alcool; depuis le 1er mai 2017, les données sur les substances non opioïdes sont basées sur leurs effets directs et incluent l'alcool.

Masquage des données

Dans cette mise à jour, le masquage des données est effectué selon les préférences de chaque province ou territoire afin de répondre à leurs préoccupations concernant la publication de petits nombres.

  • Le Québec a masqué les valeurs inférieures à cinq pour les décès dont l'investigation est en cours (2019 et 2020).
  • La Nouvelle-Écosse a masqué toutes les valeurs pour le groupe d’âge 0 à 19 ans lorsque présentées par sexe.
  • L'Île-du-Prince-Édouard a masqué les valeurs entre un et quatre pour les données trimestrielles ainsi que pour les données réparties selon le sexe et l'âge.
  • Terre-Neuve-et-Labrador a masqué les valeurs entre un et quatre pour les données trimestrielles, pour les données sur les substances impliquées et celles sur la répartition selon le sexe et l'âge.
  • Le Yukon a masqué les valeurs entre un et quatre pour les données réparties selon le sexe et l’âge.
  • Le Nunavut a masqué les valeurs inférieures à cinq.

De plus, il y a eu masquage dans certains cas où toutes les données pour une province ou un territoire se retrouvaient dans une seule catégorie d'un tableau ou d'une figure.

Tableau A. Période de déclaration, mode de décès et disponibilité des données sur l’origine des opioïdes inclus dans cette mise à jour selon la province ou le territoire.
  BC AB SK MB ON QC NB NS PE NL YT NT NU
Données disponibles sur les opioïdes (en date du )
2016-17 Janvier à décembre
(C)

(C)

(C)

(C)

(C)

(C)
2018 Janvier à décembre
(C)

(C)

(C)

(C)

(C)
2019 Janvier à décembre
(C)

(INC)

(C)

(C)

(C)
2020 Janvier à décembre
(C)
n.d.
(C)

(C)

(C)
Données disponibles sur les stimulants (en date du )
2018 Janvier à décembre
(C)
n.d.
(C)
n.d.
(C)
n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
2019 Janvier à décembre
(C)
n.d.
(C)
n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
2020 Janvier à décembre
(C)
n.d.
(C)
n.d. n.d. n.d. n.d.
(C)
n.d. n.d.
Classification des décès inclut dans les données déclarées
Accident Enquêtes complétées
Enquêtes en cours – mode de décès présumé d’être non intentionnel - n.d. - n.d. n.d. n.d. n.d.
Enquêtes en cours – décès dont l’investigation est en cours et le mode de décès reste à déterminer au moment de l’établissement du rapport - n.d. n.d. n.d. - - n.d.
Suicide Enquêtes complétées
(INC)
n.d.
Enquêtes en cours – mode de décès présumé d’être un suicide n.d. n.d. - n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
Décès dont l’enquête est complétée et un mode de décès ne peut pas être attribué. n.d.
Catégorisation des décès selon l'origine
2018 Janvier à décembre n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
2019 Janvier à décembre
(INC)
n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
2020 Janvier à décembre n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.
  • Ces données ont été déclarées par les provinces et territoires et sont prises en compte dans cette mise à jour, sauf indications contraires
  • (C)Les données incluent seulement les décès des enquêtes complétées
  • (INC)Les données n'étaient pas disponibles pour toute la période
  • -La classification n’est pas utilisée par la province ou le territoire
  • n.d.Les données n’étaient pas disponibles au moment de la publication
Tableau B. Types d’opioïdes et de stimulants
Catégorie Inclus (sans toutefois s’y limiter) :
Fentanyl et ses analogues
  • 3-methylfentanyl
  • acétylfentanyl
  • acrylfentanyl
  • butyrylfentanyl
  • carfentanyl
  • crotonyl fentanyl
  • cyclopropyl fentanyl
  • despropionyl-fentanyl
  • fentanyl
  • fluoroisobutyrlfentanyl (FIBF)
  • furanylfentanyl
  • méthoxyacétylfentanyl
  • norfentanyl
Opioïdes non liés au fentanyl
  • 2-méthyl
  • AH-7291
  • AP-27
  • brorphine
  • métabolites de la buprénorphine
  • codéine
  • désomorphine
  • dihydrocodéine
  • etodesnitazene
  • héroïne
  • hydrocodone
  • hydromorphone
  • isopropyl-U-47700
  • isotonitazene
  • lopéramide
  • mépéridine
  • méthadone
  • metonitazene
  • mitragynine
  • monoacétylmprophine
  • morphine
  • MT-45
  • normépéridine
  • oxycodone
  • tapentadol
  • tramadol
  • U-47700
  • U-49900
  • U-50488
Stimulants
  • amphétamine
  • atomoxétine
  • catha
  • cocaïne
  • dextroamphétamine
  • éthylphénidate
  • lisdexamphétamine
  • MDA
  • MDMA
  • méphédrone
  • méthamphétamine
  • méthylphénidate
  • modafinil
  • pémoline
  • phentermine
  • pseudoéphédrine
  • TFMPP
Autres substances psychoactives
  • alcool
  • benzodiazépines
  • gabapentinoïdes
  • kétamine
  • LSD
  • PCP
  • psilocine
  • W-18
  • Drogues Z

Remerciements

Cette mise à jour ne serait pas possible sans la collaboration et le dévouement des bureaux provinciaux et territoriaux des coroners en chef et des médecins légistes en chef ainsi que nos partenaires provinciaux et territoriaux en santé et en santé publique et les fournisseurs de données des services médicaux d’urgence. Nous aimerions également remercier l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) d’avoir collecté et fourni les données sur les hospitalisations pour intoxication aux opioïdes et stimulants.

Citation suggérée

Comité consultatif spécial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes. Méfaits associés aux opioïdes et aux stimulants au Canada. Ottawa : Agence de la santé publique du Canada, juin 2021. https://sante-infobase.canada.ca/mefaits-associes-aux-substances/opioides-stimulants


Date de modification :