Sélection de la langue

Recherche

Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants Canadiens ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle
Faits saillants sur l’approche participative : Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens — Être parent durant la pandémie, 2020

Afin de prévenir et de contrôler la propagation de la COVID-19, diverses mesures de santé publique, y compris des confinements imposés à l’échelle provinciale ou régionale, ont été mises en œuvre partout au Canada. Ces mesures, qui ont joué un rôle clé pour aider à freiner la propagation de la maladie, ont toutefois changé en profondeur le quotidien des familles canadiennes. Les perturbations dans les activités, l’école, la situation d’emploi et les soutiens ont eu un vaste éventail de répercussions sur le bien-être des familles, des parents et des enfants canadiens, particulièrement ceux dont les besoins en matière de soutien sont grands, comme les enfants ayant une incapacité.

En recourant à des données tirées du questionnaire d’approche participative mené par Statistique Canada, Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : Être parent durant la pandémie, 2020, ce blogue de données donne un aperçu des expériences des parents ayant indiqué avoir un enfant âgé de 0 à 14 ans ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle au tout début de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Ces situations sont comparées aux expériences de parents qui ont indiqué avoir des enfants appartenant au même groupe d’âge sans incapacité.

Environ 32 000 participants ont répondu au questionnaire en ligne de façon volontaire entre le 9 et le 22 juin 2020. Les lecteurs doivent savoir que les données sont recueillies au moyen d’une approche participative, non au moyen d’une conception d’échantillonnage probabiliste. Par conséquent, les conclusions ne peuvent être généralisées à la population canadienne en général. En fait, la grande majorité des répondants à ce questionnaire en ligne étaient des femmes (90,1 %), nées au Canada (86,4 %) et ayant un diplôme d’études postsecondaires (94,1 %).


Principales constatations

Les parents qui ont des enfants âgés de 0 à 14 ans ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont déclaré avoir plus de préoccupations à l’égard d’un certain nombre de domaines de la santé et de la vie que les parents ayant des enfants du même âge, mais n’ayant aucune incapacité.

Près des deux tiers des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par l’état de santé mental général de leur enfant.

Par rapport aux parents d’enfants n’ayant aucune incapacité, un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué qu’ils étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par l’état de santé physique et mentale général de leur enfant (Figure 1).

Les préoccupations des parents au sujet de l’état de santé mentale général de leur enfant l’emportaient sur celles liées à l’état de santé physique de leur enfant. En effet, près des deux tiers des parents d’enfant ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué qu’ils étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par l’état de santé mentale générale de leur enfant.

Figure 1. Parents préoccupés par la santé physique et mentale générale de leur(s) enfant(s)

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 1 - Texte descriptif
Pourcentage de parents préoccupés par la santé physique et mentale générale de leur(s) enfant(s)
Domaines de santé Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Santé physique "Très" ou "Extrêmement" 26,6 21,6
"Un peu" 50,6 47,9
"Pas du tout" 22,8 30,5
Santé mentale "Très" ou "Extrêmement" 61,3 42,8
"Un peu" 34,6 45,6
"Pas du tout" 4,1 11,6

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.

Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006


Près des deux tiers de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la solitude ou l’isolement de leur enfant.

Les exigences relatives à la distanciation physique, les perturbations dans les écoles et l’annulation des activités parascolaires, des activités sociales et d’autres soutiens à cause de la pandémie ont donné lieu à l’isolement de nombreuses familles et de nombreux enfants.

Même si une proportion importante de parents étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par les occasions de socialiser avec des amis qu’avaient leurs enfants, un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par la solitude ou l’isolement de leur enfant (Figure 2).

Figure 2. Parents préoccupés par les possibilités de socialiser avec des amis et par par la solitude/l'isolement de leur(s) enfant(s)

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 2 - Texte descriptif
Proportion of parents préoccupés par les possibilités de socialiser avec des amis et par par la solitude/l'isolement de leur(s) enfant(s)
Domaines de la vie Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Possibilités de socialiser "Très" ou "Extrêmement" 73,9 70,2
"Un peu" 23,0 26,5
"Pas du tout" 3,1 3,3
Solitude/Isolement "Très" ou "Extrêmement" 63,4 51,6
"Un peu" 31,3 39,4
"Pas du tout" 5,2 8,9

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.

Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006


Environ neuf parents sur dix ont indiqué que leurs enfants passaient du temps devant un écran chaque jour; toutefois, un plus grand nombre de parents (près des trois quarts) d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la quantité de temps que leurs enfants passaient devant un écran que les parents d’enfants n’ayant aucune incapacité.

Le temps d’écran peut donner aux enfants l’occasion de faire de l’apprentissage en ligne et de socialiser avec des amis; toutefois, il peut aussi être attribuable à l’absence d’autres activités pour occuper leur temps.

Selon les résultats, la grande majorité des parents (environ neuf sur dix) indiquaient que leurs enfants passaient du temps devant un écran à la maison « tous les jours » ou « presque tous les jours » (Tableau 1).

Même si une proportion importante de parents ont indiqué qu’ils étaient inquiets par la quantité de temps que leurs enfants passaient devant un écran, un plus grand nombre de parents (près des trois quarts) d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué être « très » ou « extrêmement » préoccupés par le de temps que leurs enfants passaient devant un écran que de parents d’enfants n’ayant aucune incapacité (Figure 3).

Figure 3. Parents préoccupés par la quantité de temps que les enfants passent devant un écran

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 3 - Texte descriptif
Pourcentage de parents préoccupés par la quantité de temps que les enfants passent devant un écran
Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
"Pas du tout" ou
"Un peu"
26.8 38.3
"Très" or
"Extrêmement"
73.2 61.7

Note: Percent calculations exclude non-responses.

Source: Statistics Canada. (2020, August 13). Crowdsourcing: Impacts of COVID-19 on Canadians' Parenting During the Pandemic Public Use Microdata File.
https://www150.statcan.gc.ca/n1/en/catalogue/45250006


La moitié des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué que leurs enfants s’adonnaient à de l’activité physique tous les jours et la moitié ont indiqué être très ou extrêmement préoccupés par la quantité d’activités physiques à laquelle leurs enfants s’adonnaient.

La pandémie a contraint de nombreuses familles à passer la majeure partie de leur temps à la maison, en n’ayant pratiquement aucune occasion de participer à des sports organisés ou de s’adonner à des activités physiques à l’extérieur de la maison.

Selon les données recueillies grâce à l’approche participative, moins de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué que leurs enfants s’adonnaient à des activités physiques « tous les jours » ou « presque tous les jours » comparativement aux parents d’enfants sans incapacité (49 % par rapport à 63 %; Tableau 2).

Qui plus est, environ la moitié des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué qu’ils étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par la quantité d’activités physiques auxquelles leurs enfants s’adonnaient, par rapport à un peu plus du tiers des parents d’enfants sans incapacité (Figure 4).

Figure 4. Parents préoccupés par la quantité d'activités physiques auxquelles s'adonnent leurs enfants

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 4 - Texte descriptif
Pourcentage de parents préoccupés par la quantité d'activités physiques auxquelles s'adonnent leurs enfants
Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
"Pas du tout" 13,6 24,1
"Un peu" 36,0 40,4
"Très" or
"Extrêmement"
50,4 35,5

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.

Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006


Plus de la moitié des parents (59 %) ont indiqué qu’ils étaient très ou extrêmement préoccupés par l’année scolaire et la réussite scolaires de leurs enfants, quoique les enfants d’âge scolaire ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle reçoivent plus d’aide pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école.

Les confinements provinciaux ou régionaux imposés au début de la pandémie ont profondément perturbé la scolarisation des enfants, dont la plupart ont dû s’adapter à l’apprentissage en ligne.

Plus de la moitié des parents (58,9 %) d’enfants d’âge scolaire ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué qu’ils étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par l’année scolaire et la réussite scolaire de leurs enfants, comparativement à 42,2 % des parents d’enfants sans incapacité (Figure 5).

Malgré cela, il n’y a eu qu’une différence minime dans la fréquence déclarée à laquelle leurs enfants participaient à des activités pédagogiques structurées à la maison (Tableau 3). En outre, un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué que leur enfant recevait « dix heures ou plus d’aide par semaine » pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école (32 % comparativement à 23 %; Tableau 4).

Figure 5. Parents préoccupés par l'année scolaire et la réussite de leurs enfants

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses et les réponses de participants qui ont indiqué ne compter aucun enfant d’âge scolaire dans leur foyer.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 5 - Texte descriptif
Pourcentage de parents préoccupés par l'année scolaire et la réussite de leurs enfants
Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
"Pas du tout" 10,7 17,3
"Un peu" 30,4 40,5
"Très" or
"Extrêmement"
58,9 42,2

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses et les réponses de participants qui ont indiqué ne compter aucun enfant d’âge scolaire dans leur foyer.

Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006


Un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle sont préoccupés par la capacité de gestion de leur famille comparativement aux parents d’enfants sans incapacité.

Les demandes supplémentaires imposées aux familles afin de trouver un équilibre entre de multiples responsabilités et la réponse aux besoins physiques et émotionnels de leurs enfants pendant la pandémie sont extraordinaires.

En comparaison avec les parents d’enfants sans incapacité, un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué qu’ils étaient « très » ou « extrêmement » préoccupés par la capacité de leur famille de gérer les comportements, les niveaux de stress, l’anxiété et les émotions de leurs enfants (Figure 6).

Figure 6. Parents préoccupés par la capacité de leur famille de gérer les comportements, les niveuax de stress, l'anxiété et les émotions des enfants

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Figure 6 - Texte descriptif
Pourcentage de parents préoccupés par la capacité de leur famille de gérer les comportements, les niveuax de stress, l'anxiété et les émotions des enfants
Niveau de préoccupation Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
"Pas du tout" 2,8 8,9
"Un peu" 20,4 33,9
"Très" or
"Extrêmement"
76,8 57,2

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.

Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006


À propos des participants

Les constatations présentées dans ce blogue de données se fondent sur les déclarations des participants sur la présence ou l’absence d’incapacité chez leurs enfants, c’est-à-dire, les parents d’enfants âgés de 0 à 14 ans qui ont une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle par rapport aux parents d’enfants du même âge sans incapacité. On trouve un résumé des caractéristiques des participants selon la présence ou non d’incapacité chez leurs enfants au Tableau 5.

Que fait l’Agence de la santé publique du Canada pour protéger les personnes handicapées pendant la pandémie de COVID-19?
L’Agence de la santé publique du Canada a élaboré une directive sur la façon de protéger les personnes handicapées et celles qui en prennent soin pendant la pandémie de COVID-19. Cette directive comprend des stratégies visant à réduire au minimum le risque que les personnes handicapées et leurs aidants soient infectés, de l’information sur les mesures de santé publique propres aux personnes handicapées et des conseils sur la façon de veiller au bien-être physique et mental des personnes handicapées et des personnes qui en prennent soin pendant la pandémie. Plus d'information sur la COVID-19 et sur les personnes handicapées au Canada est disponible.


À propos des données

Les données proviennent du questionnaire participatif en ligne intitulé Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : Être parent durant la pandémie, 2020. Ce questionnaire a été conçu pour recueillir de l’information sur les activités auxquelles s’adonnent les enfants, sur les services de garde et l’école, sur la situation d’emploi des parents et leurs préoccupations à l’égard du bien-être général de leur famille pendant la pandémie de COVID-19. Les parents d’enfants âgés de 0 à 14 ans qui habitent au Canada ont été invités à participer de façon volontaire. Environ 32 000 participants ont répondu au sondage entre le 9 au 22 juin 2020.

Les données ne sont pas recueillies au moyen d’échantillonnage probabiliste. Par conséquent, les constatations issues de ces données ne peuvent être généralisées à la population canadienne en général. Toutefois, un facteur de référence fondée sur les projections démographiques du nombre de familles ayant des enfants âgés exclusivement de 0 à 5 ans ou de 6 à 14 ans, ou d’une combinaison de ces deux groupes d’âge, par province et par territoire en date de janvier 2020 a été utilisé pour chacun des participants afin de compenser la sureprésentativité ou sous-représentativité des participants.1

Plonger dans les données

Tableau 1 - Fréquence à laquelle les enfants ont passé du temps devant un écran à la maison
Tableau 1. Fréquence à laquelle les enfants ont passé du temps devant un écran à la maison
Fréquence Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Jamais 0,3 2,0
De 1 à 2 fois par semaine 1,2 3,6
De 3 à 5 fois par semaine 4,1 7,2
Tous les jours ou presque tous les jours 94,4 87,2

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Tableau 2 - Fréquence à laquelle les enfants se sont adonnés à des activités physiques à la maison
Tableau 2. Fréquence à laquelle les enfants se sont adonnés à des activités physiques à la maison
Fréquence Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Jamais 1,9 0,8
De 1 à 2 fois par semaine 18,6 10,7
De 3 à 5 fois par semaine 30,5 25,3
Tous les jours ou presque tous les jours 49,0 63,2

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Tableau 3 - Fréquence à laquelle les enfants ont participé à des activités pédagogiques structurées à la maison
Tableau 3. Fréquence à laquelle les enfants ont participé à des activités pédagogiques structurées à la maison
Fréquence Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Jamais 4,9 4,3
De 1 à 2 fois par semaine 18,5 19,0
De 3 à 5 fois par semaine 44,1 44,7
Tous les jours ou presque tous les jours 32,5 32,0

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses et les réponses de participants qui ont indiqué ne compter aucun enfant d’âge scolaire dans leur foyer.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Tableau 4 - Nombre d’heures d’aide que les enfants reçoivent en moyenne pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école
Tableau 4. Nombre d’heures d’aide que les enfants reçoivent en moyenne pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école
Heures Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
N’a participé à aucune activité scolaire à la maison Masqué 1,9
Moins de 2 heures par semaine 12,0 16,4
De 2 à moins de 5 heures par semaine 24,4 27,5
De 5 à moins de 10 heures par semaine 28,6 30,6
10 heures ou plus par semaine 32,1 22,8
Mon ou mes enfants ne fréquentent pas encore l’école Masqué 0,9

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses et les réponses de participants qui ont indiqué ne compter aucun enfant d’âge scolaire dans leur foyer; Certaines données ont été supprimées afin de respecter les exigences en matière de protection des renseignements personnels de la Loi sur la statistique.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Tableau 5 - Caractéristiques des participants selon l’état d’incapacité de l’enfant
Tableau 5. Caractéristiques des participants selon l’état d’incapacité de l’enfant
Caractéristique Groupe Enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle (%) Enfants sans incapacité (%)
Sexe Hommes 7,6 10,3
Femmes 92,4 89,7
Âge (ans) 15-34 10,7 20,6
35-49 82,4 75,8
50 et plus 6,9 3,6
Né au Canada Oui, né au Canada 89,8 85,7
Non, né à l’extérieur du Canada 10,2 14,3
Ethnicité Minorité visible 6,6 11,5
Non-membre d’une minorité visible 93,4 88,5
Identité autochtone Autochtone 5,3 2,9
Non autochtones 94,7 97,1
Statut d’immigrant Non-immigrant 91,4 86,9
Immigrant/résident non permanent 8,6 13,1
Plus haut niveau de scolarité atteint Niveau inférieur au secondaire 1,7 0,4
Études secondaires 7,1 4,9
Études postsecondaires 91,1 94,7
Province ou territoire de résidence Provinces de l’Atlantique 5,6 5,9
Québec 26,0 21,7
Ontario 37,0 38,0
Manitoba 2,8 4,1
Saskatchewan 2,6 3,8
Alberta 13,4 13,7
Colombie-Britannique 12,2 12,4
Territoires 0,3 0,4
Lieu de résidence (rural/urbain) Rural 9,8 9,8
Urbain 90,2 90,2

Remarque : Les pourcentages ont été calculés en excluant les non-réponses. Les minorités visibles comprennent les participants qui indiquent appartenir à l’un des groupes suivants : Sud-Asiatique, Chinois, Noir, Philippin, Arabe, Latino-Américain, Asiatique du Sud-Est, Asiatique occidental, Coréen et Japonais, à des minorités visibles qui ne sont pas indiquées ailleurs, ou à de multiples minorités visibles. Les participants qui ne sont pas membres d’une minorité visible ont indiqué appartenir à l’un des groupes suivants : Blanc, Arabe et Blanc, Asiatique occidental et Blanc, Amérique latine et Blanc ou Autochtone. Le terme « rurale » indique que les participants habitent à l’extérieur d’une région métropolitaine de recensement (RMR) ou d’une agglomération de recensement (AR). Le terme « urbaine » indique que les participants habitent dans une RMR ou dans une AR.
Source : Statistique Canada. (13 août 2020) Approche participative : répercussions de la COVID-19 sur le parentage des Canadiens durant la pandémie – fichier de microdonnées à grande diffusion https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/45250006

Remerciements

Le questionnaire Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : Être parent durant la pandémie, 2020 fait partie d’une série de questionnaires d’approche participative en ligne menés par Statistique Canada afin de recueillir rapidement de l’information sur les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les Canadiens.

L’Agence de la santé publique du Canada souhaite remercier Statistique Canada d’avoir fourni les tableaux personnalisés pour ce blogue de données.

Référence

1. Statistique Canada. Guide de l’utilisateur des microdonnées Approche participative 5 : Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens — Être parent durant la pandémie 2020. Ottawa (Ontario) : Statistique Canada; 2020.


Signaler un problèm ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent

Merci d’avoir communiqué avec Canada.ca

Veuillez noter que nous ne transmettrons pas vos questions ou commentaires à un autre site Web.

Date de modification :